Mon hématome sous-chorial

Pour commencer, je voulais préciser que cet article est vraiment très personnel. J’ai beaucoup hésité avant de l’écrire. Finalement, j’ai ouvert ce blog pour partager mon expérience et je souhaite qu’il n’y ait pas de sujet tabou. J’ai été très surprise de ne jamais avoir entendu ce type de récit alors que visiblement, ça reste assez courant. Alors je souhaitais ajouter ma pierre à l’édifice même si le vécu est différent pour chaque personne. Il m’a fallu que cet évènement soit derrière moi pour en parler ici l’issu pouvant être incertaine. 

Revenons un peu en arrière. Je t’ai parlé la dernière fois du bilan de mon premier trimestre de grossesse globalement assez difficile.

Echographie du premier trimestre ok 🙂

L’échographie du premier trimestre nous a permis de voir notre futur bébé, RAS, tout va bien. La gynécologue qui me suit pour les échographies est plutôt très confiante concernant le dépistage de la trisomie 21.

Bref, nous sommes sur notre petit nuage. Mes beaux-parents nous rendent visite pour le week-end et nous invitent au restaurant le lendemain. Joie 🙂

Ça se complique :

Au début du repas, ma fille me demande d’aller aux toilettes, au même moment, je sens que du liquide coule dans ma culotte, c’est le moment de vérifier ce que c’est.

Sauf que sur le trajet des toilettes, ça continu de couler, ma culotte est trempée et du liquide tombe par terre. On dirait de l’eau teintée de sang. J’ai exactement la même impression que quand j’ai rompu la poche des eaux pour ma fille aînée. (Panique !)

Je suis en train de faire une fausse-couche le lendemain de mon échographie du premier trimestre, c’est quand même vraiment pas de bol ! La tristesse me gagne.

Je t’épargne les détails de mon départ du restaurant avec mon mari. Et je remercie mes beaux-parents d’avoir géré ma fille comme des chefs pendant le temps de notre absence.

Nous arrivons aux urgences de la maternité. Nous patientons un très long moment dans une espèce de salle d’attente – sas de sortie du personnel pour aller fumer. Dans la salle d’attente, se trouve un autre couple qui tire un peu la tête (comme nous) et une future maman qui attend son admission pour accoucher avec une autre jeune maman. Franchement, pour l’attente, les conditions ne sont vraiment pas terribles, mais on ne va pas se plaindre hein!

Au bout d’un moment, on me demande d’aller uriner dans un pot. Je m’exécute. Je perds moins de liquide, mais il y a maintenant du sang bien rouge.

J’aimerais vraiment connaître la procédure à suivre maintenant !

L’autre couple passe, puis vient notre tour.

J’explique la situation à l’externe que j’ai perdu du liquide et que je fais une fausse-couche. Il me répond, pas forcément, mais est incapable de m’en dire plus. Il me dit qu’il faut regarder ce qu’il se passe.

L’interne arrive assez vite, elle est souriante ce qui est quand même bien agréable. Elle me rassure un peu. Elle fait l’examen de routine ou elle constate qu’il y a du sang frais et on passe rapidement à l’échographie de contrôle.

Ce n’est pas une fausse-couche ! Ouf !

Et là, je vois mon tout petit bébé gigoter ! Il y a autant de liquide amniotique que la veille, le bébé bouge comme la veille. Tout parait parfait alors que s’est il passé ?

Elle m’explique que j’ai un hématome, en effet à un endroit juste à côté de la poche, il y a une petite zone en mille-feuille. On ne sait pas à quoi c’est dû, mais il faut contrôler l’évolution dans 10 jours.

3 possibilités s’offrent à nous :

  • l’hématome se résorbe et disparaît : c’est parfait !
  • l’hématome reste comme il est : à surveiller.
  • l’hématome s’étend : à surveiller car s’il s’étend trop, je peux perdre le bébé.

On lui demande un peu ses pronostics. Elle nous répond que c’est difficile à dire pour elle, car les patientes pour qui tout va bien ne reviennent pas. Celles qu’elle revoit, c’est que ça se passe pas super bien donc, c’est un peu beaucoup biaisé !

Je demande quand même ce qu’était le liquide, mais j’ai l’impression qu’elle ne sait pas quoi me répondre ou ne me crois pas. Pour elle, il y avait juste du sang.

Je suis mise au repos en attendant un nouvel ordre : pas de voiture (hormis les petits trajets et repos maximum). J’échappe à l’alitement, c’est déjà ça !

Recherche internet : Que m’est arrivé au juste ?

Ce n’est pas à mon habitude, mais dès que je rentre chez moi, je fais une recherche internet. Et je me rends compte que c’est quelque chose d’assez courant qui arrive au premier trimestre. D’ailleurs certaines femmes qui ne se savent pas enceinte prenne ça pour des règles. Je lis aussi quelques témoignages de personnes avec des hématomes bien plus important que le mien mener leur grossesse à terme. Ca me rassure un peu.

10 jours plus tard, j’ai mon écho de contrôle, je suis plutôt confiante. Mon mari avait un repas avec des collègues à ce moment, mais je me dis que c’est dommage qu’il le loupe pour s’entendre dire que tout est ok, car je me sens bien et je n’ai pas eu de nouvelle perte de sang.

SAUF QUE !

L’échographie de contrôle :

L’échographie n’a pas montré une résorption de l’hématome comme je me l’attendais mais une très nette dégradation ! Tellement nette que la gynécologue n’a rien eu besoin de me dire, j’ai très vite compris toute seule et me suis maudit d’être seule pour encaisser ça !

L’hématome faisait désormais presque la moitié du tour de la poche du bébé ! Et était assez épais ! Le choc !

Hematome sous chorial
Pas besoin de diplôme pour comprendre !!

J’ai beaucoup aimée l’attitude de la gynécologue qui était un peu dans l’empathie mais tout en me disant les choses clairement.

Nouveau contrôle dans 3 semaines. Si c’est résorbé super ! Si ça stagne, on continu de contrôler et si ça empire, ce n’est pas forcément bon signe, mais ça peut quand même tenir. Tout en me disant que si c’est une certaine infection, c’est mort direct. Au moins, les choses sont posées !

Reste ma question en suspend : c’est quoi le liquide que j’ai perdu ?

Elle m’explique que c’est probablement la poche amniochoriale qui contient du liquide amniotique. Elle se trouve autour de la poche du bébé. Elle me dit qu’ils ne savent pas trop a quoi elle sert, mais que ça n’a pas d’incidence pour la suite. Voilà l’explication.

La gynécologue me prévient qu’il est possible que je perde du sang noir (vieux sang) et que c’est bon signe. Cela veut dire que l’hématome s’évacue. En revanche, il faut que je consulte en urgence si je perds du sang frais (rouge) ou que j’ai de violentes douleurs au ventre.

Je ressors de cet entretien un peu sonnée. Je mets un peu de temps à encaisser la nouvelle.

J’ai une prochaine écho de contrôle dans 3 semaines. Je suis toujours astreinte au repos. Avec mon mari et ma fille, nous avions prévu de nous faire une semaine de vacances à Center parc, ça tombe à l’eau ! (c’est le cas de le dire !!!)

Alors effectivement, les grossesses ne se ressemblent pas, pourtant, j’aurais préféré ! Après un premier trimestre vraiment très difficile, j’aspirais à plus de sérénité.

Après, il faut voir le bon coté des choses:  je n’ai plus de nausées, plus de problèmes pour manger et ça, c’est vraiment cool ! Mon mari doit s’impliquer d’avantage dans le quotidien (ça va le préparer pour la suite 😉 si tu me lis, je t’aime vraiment très fort ! )

Bref, je suis en mode mamie de 80 ans. Je vais pouvoir en passer du temps derrière mon ordi, mon téléphone et mes bouquins 🙂 . Il y a pire comme programme.

Donc après 3 semaines, de nouveau une écho de contrôle. Cette fois-ci, mon mari m’accompagne, c’est non négociable !

2ème échographie de contrôle :

Dès les premiers instants, je vois tout de suite que l’hématome s’est nettement résorbé ! Je suis soulagé. Tout n’a pas disparu, il reste encore un petit hématome, mais rien à voir avec la dernière fois ! Pourvu que ça continu dans cette lancée. J’espérais quand même que tout ai disparu, mais il ne faut pas trop en demander non plus.

Bon du coup, notre bébé évolue super bien. Nous avons même appris son sexe 🙂 (même si je me serais volontiers passé de tout ça!) Au moins cette écho est plutôt positive et j’en ressors soulagée. Je ne ferais plus aucune écho sans mon mari désormais !

En tout cas, je n’ai pas d’écho de contrôle prévu avant celle du 2ème trimestre qui a lieu  5 semaines plus tard ce qui est bon signe. Je suis toujours astreinte au repos. Je croise les doigts pour que tout soit derrière nous à la prochaine écho pour que je puisse fêter Noël en famille.

Echo du 2ème trimestre :

Bien évidemment, j’y vais accompagnée de mon mari ! Notre fille a également souhaité nous accompagner.

Et tout est enfin rentré dans l’ordre, le bébé va très bien, les échanges se passent très bien, mon col est en béton. Je peux reprendre une vie normale ! Youpi !

Donc on résume, je n’ai plus de nausées, j’ai repris goût à la nourriture, je sens mon bébé bouger, je n’ai plus de restriction à cause de l’hématome et un ventre qui ne passe plus trop inaperçu : Je vais pourvoir enfin pleinement profiter de ma grossesse 🙂

As-tu déjà vécu ce genre de chose ou en as tu déjà entendu parler ?

Et pour finir avec un peu de légèreté, alors, Fille ou Garçon? Je vais faire un sondage sur Instagram, tu me donnes ton avis?  🙂

Publicités

40 réflexions sur “Mon hématome sous-chorial

  1. Et bien tu m’apprends quelque chose car je n’avais jamais entendu parler d’hématome sous-chorial. Mon Dieu, quelle angoisse et quel stress tu as du ressentir. Je suis contente et soulagée pour toi que tout soit rentré dans l’ordre.
    Profites bien de ces dernières semaines 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci. En fait on parle souvent de décollement du placenta. Mais ce n’est pas le terme approprié en début et milieu de grossesse.
      Je profite maintenant sereinement de ma grossesse. Et même si je n’ai pas été particulièrement stressée ou angoissée car malgré tout la proportion que je perde le bébé n’était pas trop élevé, c’est quand même un poids au dessus de la tête. J’en suis maintenant libérée 😊

      J'aime

  2. J’en avais déjà entendu parlé. Je n’ai pas vécu ça pour ma première grossesse et heureusement car j’étais déjà bien stressée comme ça. Ca n’a pas du être facile à vivre et assez angoissant pour toi quand même. Je suis contente de lire que tout est rentré dans l’ordre et que tu vas maintenant pouvoir profiter de ta grossesse un peu plus sereinement 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oui, en fait le choc ça a été de découvrir la nette progression lors de l’écho de contrôle alors que mon mari n’était pas là. Je pense que j’aurais vécu les choses un peu différemment si on l’avait découvert dès que l’on a été à l’hopital, mais il était probablement en train de se former. Maintenant tout va bien et c’est le principal 😊

      J'aime

  3. Je pense que l’on ne se suivait pas à ce moment là mais si tu cherches sur mon blog « j’ai cru perdre la vie » tu découvriras mon récit… Effectivement c est éprouvant émotionnellement!
    Je suis heureuse de savoir que ça va bien maintenant!
    Alors je propose vraiment au pif (je n’ai Aucun don dans ce domaine) garçon!!

    Prends soin de vous

    Aimé par 1 personne

  4. Comme je comprends ton angoisse quand tu as perdu du liquide (j’ai perdu du sang le lendemain de l’écho du premier trimestre, au boulot, je suis allée aux urgences en taxi, mais personne n’a su me dire d’où cela venait, et ça ne s’est pas reproduit avant une vrai hémmoragie à la fin du septième mois pour laquelle j’ai été hospitalisée jusqu’à la naissance).
    Heureuse pour toi que tout se soit finalement bien terminé et j’espère qu’il n’y aura pas d’autre mauvaises surprises d’ici la naissance !

    Aimé par 1 personne

    • Oh mince! Ils n’ont rien vu à l’écho?
      Même si je sais que ça peut revenir, la gynécologue qui me suis pour les écho était très confiante. Je suis repassé dans la case: « grossesse normale » et j’espère que ça ira comme ça jusqu’à la fin. En tout cas, pour le moment, je savoure cette grossesse 🙂

      J'aime

      • Non, rien à l’écho, juste un bébé en parfaite santé, donc on m’a dit que c’était probablement le col qui avait saigné, sans raison apparente. Ils m’ont donné une odonnance pour une injection de Rhofilac « au cas où » (je suis de rhésus négatif et mon mari positif). Et même à postériori ils pensent que ça n’avait pas forcément quelque chose à voir avec l’hémoragie que j’ai fait par la suite (qui elle était due à un placenta praevia et une veine mal placée). Je me serais bien passée de ces coups de stress, mais au final j’ai un bébé en parfaite santé, alors c’est presue oublié… jusqu’à la prochaine grossesse !

        Aimé par 1 personne

  5. Pfiou, quel stress cet article. Je ne connaissais pas du tout, donc merci du partage ! Si à l’avenir une telle chose m’arrivait où à une amie, je comprendrais mieux de quoi il en ressort.

    Je comprends tout à fait ton premier paragraphe sur le côté personnel. Pour le Lardon aussi, nous avons vécu un suivi très rapproché, et ce jusqu’aux 3 mois après sa naissance… Je ne l’ai pas encore assez bien digéré pour en faire un article de blog, mais je me dis qu’un jour, il faudrait, ne serait-ce que pour informer des gens qui pourraient être dans le même cas de figure…

    Quand au sondage, je vais m’abstenir de jouer pour ne pas influer sur les réponses 😀 (et puis en plus, je me trompe tout le temps sur ce genre de choses :D)

    Aimé par 1 personne

    • Il est vrai que pour pouvoir écrire, il faut un minima avoir digéré les choses. Il est vrai que l’écrire permet de prendre aussi d’avantage de recul.
      Et puis, c’est aussi, je trouve la richesse des blogs parentaux, parler aussi des choses que l’on ne parle pas forcément et informer.
      Et puis non, tu connais déjà la réponse 😉

      J'aime

  6. Oh quel stress!! Ça a dû être très difficile en effet! Je ne connaissais pas (ou plutôt uniquement le terme de décollement du placenta). On sait à quoi c’est dû? Ça a dû être très angoissant, surtout l’écho toute seule! Ouf, maintenant les choses ont l’air d’aller mieux!! Comme quoi, chaque grossesse est différente on dirait…bon courage , merci d’en avoir parlé ouvertement sur ton blog.

    Aimé par 1 personne

  7. J’ai accouché il y a 20 mois, et j’ai fait deux décollements sous choriaux, un à 8 SA et un à 15 SA, deux semaines de repos à chaque fois et tout est rentré dans l’ordre!
    Je confirme que les pertes de sang brunatres sont bon signe car elles attestent de l’évacuation de l’hématome créé par le décollement.
    Merci pour ton témoignage, quand cela m’est arrivé j’ai aussi cherché à me rassurer en lisant des témoignages d’autres mamans ou futures mamans et je n’ai pas trouvé grand chose…
    Maintenant que tout ça est derrière vous, profite bien de la suite de ta grossesse!

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton témoignage. C’est vrai que je n’ai pas trouvé grand chose non plus alors que visiblement, c’est plutôt fréquent. J’espère que mon témoignage pourra rassurer d’autres personnes.
      Mon hématome a mis presque 2 mois à se résorber complètement ce qui nous a paru long sur le coup. En même temps, il était conséquent ! Mais déjà quand nous avons vu qu’il se résorbais ça nous a bien rassuré.

      J'aime

  8. Claire, j’ai vécu exactement la même chose que toi pour ma fille ! Sauf que je suis restée hospitalisée 10 jours et alitée 2 mois… Les choses se sont passées comme toi, j’ai senti du liquide dans ma culotte, j’ai cru que je me faisais pipi dessus mais c’était du sang ! J’ai perdu du sang pendant presque une semaine, ils m’avaient mis sous perfusion pour limiter les contractions et ensuite je devais rester couchée le plus possible. L’hématome a mis deux mois à se résorber et durant les premières semaines (notamment à l’hôpital), on me répétait qu’on ne pouvait rien faire et que si ça s’étendait je perdrai le bébé car celui-ci n’était pas encore viable…Mon hématome était très étendu et il y avait un début de décollement placentaire…Bref, ce fut un des pires moments de ma vie. La microkiné que j’ai consulté a d’ailleurs identifié cette date à la fois sur moi et sur Lizon !
    En tout cas je te souhaite que ta fin de grossesse soit paisible et que tout aille pour le mieux ! Personnellement ma fin de grossesse (une fois tout cela dernière nous) a été super et mon accouchement comme je l’avais souhaité.

    Grosse bise !

    J'aime

    • Oh, je suis désolé de lire ça. Du coup, pour moi il a mis 1 mois 1/2. Je suis contente d’avoir échappé à l’hospitalisation. J’espère avoir une fin de grossesse et un accouchement aussi beau que toi. Mais il n’y a pas de raison. Merci beaucoup pour ton témoignage 😘

      J'aime

    • Oh oui, il n’a jamais été question de soucis pour le bébé. C’est surtout le lien entre l’utérus et le bébé qui auraient pu poser problème 🙂
      Du coup, ça confirme bien que c’est quelque chose qui arrive relativement souvent, mais dont on entend assez peu parler.

      J'aime

      • Je me suis mal exprimé, en effet le risque c’est la fausse couche . J’ai un parcours pma jai donc eu autour de moi des grossesse parfois plus compliqué. Et quand mes 3 amie on en ça elle on eu si peur de perdre le bébé…

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je veux bien comprendre.
        En fait, curieusement, je ne craignais pas tellement la fausse-couche en tout début de grossesse. Nous ça a marché tout de suite. En fait, c’est surtout la manière dont c’est arrivé et le fait que ce soit un peu « tardif ». Après, s’il y avait eu FC au début, j’aurais sûrement été très triste, mais je pense que la déception aurait été différente de celle qui attente depuis très longtemps.
        J’ai également eu peur de perdre le bébé, on s’attache vite à ces petites choses-là 😉

        J'aime

  9. Je n’avais effectivement jamais entendu parler de ce type de complication, mais je suis très heureuse que tout se soit résorbé et aille pour le mieux, même si tu te serais bien passée de tout cet épisode!

    J'aime

    • Pas facile à encaisser le coup. Je me suis effondré dans la voiture en sortant de l’écho.
      Pour ma fille, j’avais déjà beaucoup de mal à la porter alors on lui a expliqué que j’avais un bobo dans le ventre a coté du bébé et qu’il fallait attendre qu’il guérisse comme ces bobos à elle. Du coup, elle me demandait de temps en temps si j’avais toujours mon bobo. C’était très mignon. Dans l’ensemble elle a assez bien compris et ça s’est plutôt bien passé avec elle.
      Pour le sexe, je te donne la réponse sur IG 🙂

      J'aime

    • Les retours me confirme bien que c’est assez fréquent. Au début, je me suis dit c’est rien parce qu’il n’y avait pas grand chose. C’est lors de l’écho de contrôle que j’ai vu l’image, j’ai eu un gros moment de panique, surtout que la gynéco avait était sur la réserve. Enfin, le moment difficile est passé et maintenant, je savoure 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. Oh, ma pauvre, quel stress. Je connaissais le terme de décollement placentaire sans savoir vraiment comment ça se présente…je suis contente de savoir que ça s’est résorbé chez toi et j’espère que la fin de ta grossesse sera plus calme 😊

    Aimé par 1 personne

    • Oui sur le coup, je faisais pas ma maligne. Mais maintenant je profite vraiment. Mis à part quelques douleurs au dos, mais mon ostéopathe est sur le coup, je vis vraiment enfin une grossesse épanouissante 😁

      Aimé par 1 personne

  11. J’ai eu la même chose en début de ma 3ème grossesse. Saignements un dimache en milieu d’après midi, je file aux urgences. Heureusement c’était calme, j’ai vite été prise en charge et on a vu un gros hématome, donc repos forcé pendant 2 semaines et échographie de contrôle. L’hemathome était toujours là mais entrain de se résorber. J’ai pu reprendre le travail mais en faisant attention. L’hemathome a fini par partir 😉. Bon par contre l’hypertension est apparue, puis diabète générationnel… mais un beau bébé est né le 31 décembre 2016 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oh mince, pas de chance pour l’hypertension et le diabète. Au final, ça a durer 2 mois pour moi. Mais maintenant, tout va bien et profite enfin sereinement 😊
      Et puis félicitations pour ton bébé qui a bientôt 13 mois 😊

      J'aime

  12. Je suis tombée sur votre blog grâce à un article sur le huffington post. ^^ Ca m’a rappelé des souvenirs. Lors de ma deuxième grossesse, 2 semaines après mon rendez vous chez le gynéco pour confirmer la grossesse à 8SA, et une semaine avant la première écho, je revenais des courses chargées, et j’ai eu une très grosse douleur au bas ventre sur le chemin du retour. Arrivé à la maison, je me plie en deux par terre. L’interphone sonne, c’est ma belle mère qui nous ramène notre premiere, je file aux toilettes, et vois une énorme tache rouge et des caillots, je me change. Les douleurs redoublent. Je sors en pleurs demandant à mon homme de m’emmener aux urgences. Ma belle mère ne savait pas encore que j’étais enceinte, je lui dis que je fais probablement une fausse couche et lui demande si elle peut récupérer ma grande jusqu’au lendemain (j’avais un examen pour clore une formation le lendemain en plus). Bref, je me rends aux urgences, mon homme ne pouvait pas rester, donc j’attends seule, ce qui je pense décuple encore plus la douleur. On me donne un doliprane en attendant. Puis vient enfin mon tour, à l’échographie, l’interne me rassure tout de suite bébé bouge, elle me redemande mon terme, s’étonne que je n’ai pas fait d’echographie avant et trouve le foetus plus gros que son prétendu terme. Elle me parle d’un hématome et d’un decollement du trophoblaste, c’est ca qui a saigné. Je lui dis que j’ai rendez vous pour ma 1ere écho la semaine suivante. Et elle m’explique qu’il y a deux possibilités, soit l’hématome se résorbe et le problème se règle tout seul, soit il s’aggrave et il y avait risque de fausse couche. Je bosse avec des enfants, que je porte toute la journée, mais ca n’a pas semblé la perturber, elle m’a dit qu’il n’y avait rien à faire à part vivre normalement, prendre doliprane et spasfon pour les douleurs et qu’on verrait bien. Ca m’avait un peu refroidi sur le coup. J’avais encore une journée de formation avec un examen le lendemain, mais je retournais ensuite bosser. Autant vous dire que j’attendais mon échographie avec impatience, que je guettais la moindre douleur anormale et que je redoutais mes passages aux toilettes… Les douleurs se sont vite estompées cela dit et l’echo est vite arrivée. Finalement, après datation, il y avait plus de 10 jours d’écarts d’avec la date d’aménorrhée, donc j’étais enceinte depuis plus longtemps que prévu et l’hématome se résorbait doucement (sans nouveau saignement). Je n’ai pas eu d’autres problèmes après cette frayeur, mais effectivement, j’aurais aimé entendre parler de ca avant. :/Merci pour ce billet et bon courage pour la suite de votre grossesse, j’espère qu’elle se poursuivra plus sereinement! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour votre retour. Je ne sais pas s’il y a un lien, mais dans les retours que j’ai, c’est souvent lors de la 2ème grossesse que ça se passe.
      On m’a mise au repos forcé, mais après coup ma sage-femme m’a dit qu’elle pensait que de toute manière ça ne changerais probablement rien. Mais dans le doute : repos.
      Depuis la résorption d mon hématome, tout va parfaitement bien. Je vis une grossesse très sereine et agréable et j’espère que ça le restera jusqu’à la fin 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s